La rhubarbe

Rheum rhaponticum. Une plante de printemps le plus souvent travaillée en desserts et qui pourtant convient aussi très bien aux plats sucrés salés.

La rhubarbe
La rhubarbe - rhubarbe

Crédit photo : cyclonebill

Histoire de la rhubarbe

Cette plante vivace originaire d’Asie du nord déjà très connue comme plante médicinale en Chine (Rheum Officinale), ne fut  cultivée en Europe qu’à partir du XVIIIe siècle. Il s’agit principalement des espèces rhaponticum, rhabarbarum et leurs hybrides. Ce sont les anglais qui l'ont introduite dans la cuisine.

Propriétés de la rhubarbe

Assez commune dans nos jardins aujourd’hui, sa saison s'étale de mai à juillet. La rhubarbe est un légume le plus souvent cuisiné comme un fruit. Seules les tiges de la plante qui apparaissent au printemps sont comestibles. Les feuilles, riches en acide oxalique sont toxiques.

Elle est rarement consommée sans une bonne addition de sucre à cause de son acidité. Le sel, peut lui aussi diminuer l’acidité de la rhubarbe ainsi, d’ailleurs que les feuilles d’angélique. L’ajout de quelques feuilles fraîches dans une compote de rhubarbe vous permettra de diminuer la quantité de sucre.

Comment cuisiner la rhubarbe

Rhubarbe rôtie Les pétioles de rhubarbe doivent toujours être choisis fermes, denses et cassants. Selon les variétés ils seront plutôt verts (Rheum rhaponticum ‘Victoria’) ou rouges (Rheum rhaponticum ‘MacDonald’).

N’oubliez pas d’éplucher la rhubarbe avant de la cuisiner. Ne gardez pas les tiges de rhubarbe au réfrigérateur plus de 2 jours car elles mollissent très rapidement. Mieux vaut les cuire le jour même ou les congeler (lavées, épluchées et coupées en tronçons).

En accords sucrés, la rhubarbe s'associe magnifiquement avec le sirop d'érable, le miel, l'anis, la vanille et l'amande.

Avec la rhubarbe seule ou mélangée à d’autres fruits tels que la fraise ou la framboise, les myrtilles, les fruits rouges en général, vous réaliserez d’excellentes compotes, crumbles, confitures, tartes et bavarois mais également des sirops et nappages acidulés. Elle est aussi délicieuse dans les chutneys et toute préparation aigre-douce.

En accords salés, comme les groseilles à maquereaux, la rhubarbe en compote accompagnera avec bonheur et originalité les poissons gras et mi-gras tels que le maquereau et le saumon.

Elle compensera aussi par sa fraîcheur le goût corsé des gibiers du boudin noir et du canard et s'accordera à merveille avec les tajines un peu gras à base de viande d'agneau.

Simplement rôtie, elle sera un agréable accompagnement pour votre foie gras de canard. Pensez donc à en congeler un peu ce printemps pour égayer vos repas de fin d’année !

Voir aussi

La rhubarbe c'est maintenant ! recettes
La rhubarbe c'est maintenant !

Le côté acidulé de la rhubarbe réveille vos desserts.

La rhubarbe, ça vous parle ! recettes
La rhubarbe, ça vous parle !

Son côté acidulé réveille vos desserts.

Tarte à la rhubarbe technique
Tarte à la rhubarbe

Une tarte rhubarbe délicieusement acidulée.

Rhubarbe rôtie technique
Rhubarbe rôtie

Un dessert mais aussi un condiment.

Charlotte bavaroise à la rhubarbe sur fond de biscuit spéculoos technique
Charlotte bavaroise à la rhubarbe sur fond de biscuit spéculoos

Une mousse acidulée et douce à la fois.

Tarte crumble à la rhubarbe et cassis recette
Tarte crumble à la rhubarbe et cassis

Tarte croustillante avec rhubarbe et cassis.

Sirop rhubarbe et fraise recette
Sirop rhubarbe et fraise

Un bon sirop maison à la saveur différente, qui allie l'acidité de...