Les différents types de miel

A chacun son miel !

Les différents types de miel
Les différents types de miel - origine, législation, label rouge, AOP, IGP, miel toutes fleurs, confiserie, pâtisserie, abeille, miel, produit, cuisine

Les différents types de miels

On trouve 2 grands types de miels :

  • les miels monofloraux (plantes à fleurs ou arbres)
  • les miels polyfloraux (miel de printemps, miel toutes fleurs...).

Pour qu’un miel monofloral puisse prétendre à une appellation, il doit contenir au moins 50% de pollen de la plante qu’il met en évidence. Les autres miels sont dits « toutes fleurs » ou polyfloraux donc sans caractéristiques précises d’une plante ou d’un terroir particulier ce qui ne les empêche absolument pas pour certains d’être excellents.

Les miels de plantes à fleurs
  • Le miel de romarin, blanc et laiteux. Petite production mais très bonne conservation.
  • Le miel de tournesol, jaune vif, crémeux et assez peu aromatique. La plus grosse production parmi les miels de France.
  • le miel de thym, de couleur jaune foncé et au goût assez puissant. Bonne conservation.

Les miels issus d’arbre

Miel de tilleul- Le miel de châtaignier, brun au goût corsé avec une légère pointe d'amertume.
- Le mile d’acacia issu des fleurs du robinier, clair et liquide à la saveur délicate.
- Le miel d’oranger, de couleur jaune qui a le goût du fruit cuit.


Les miels spécifiques

Le miel peut aussi avoir des particularités liées à la saison (miel de printemps) ou une spécificité de lieu comme le miel de montagnes, le miel de maquis. Il existe même un miel de miellat qui est issu des sécrétions émises par certains insectes qui pompent la sève des arbres notamment le pin, le sapin, l’épicéa, le chêne, le tilleul et d’autres.

La législation

Tous ces « crus » de miels font évidemment l’objet d’une législation et il existe, comme pour les vins, des appellations d’origine garantissant la valeur des produits.
Un miel spécifique doit comporter sur l’étiquette l'origine florale ou végétale ou l'origine régionale, territoriale ou topographique qui en fait sa spécificité.

En France certains miels ont une IGP ou une AOC comme :
- Le miel d’Alsace (IGP).
- Le miel de sapin d'Alsace (Label Rouge).
- Le miel de sapin des Vosges (AOC).
- Le miel de Provence (IGP).
- Le miel de lavande et le miel toutes fleurs de Provence (Label Rouge).
- Le miel de Corse (AOP).

Comme dans bien d’autres domaines on trouve sur le marché du miel le meilleur comme le pire. Regardez bien les étiquettes et soyez attentifs à l'origine du miel, la date de durabilité et le nom ou raison sociale et adresse du fabricant ou conditionneur ou vendeur.

Exemples : Origine France, Récolté en France ou "Mélange de miels originaires de l’UE pour un miel originaire de France et de Hongrie, mélange de miels non originaires de l’UE, pour un miel du Canada et d'Argentine, ou mélange de miels originaires et non originaires de l’UE pour un miel d'Espagne et du Mexique.

Un miel de piètre qualité n’a pas grand intérêt.

L’étiquetage du miel étant fort peu contraignant, mieux vaut lier des liens avec les apiculteurs de sa région et s’intéresser à leur philosophie de production…