Romarin

Ou romarin officinal, Rosmarinus officinalis.

Romarin
Romarin - romarin, herbes, épices

Une histoire qui commence en méditerranée

Plante chérie du Moyen-Age pour ses vertus médicinales, le romarin est une plante aromatique buissonnante aux feuilles en forme d'aiguilles et aux fleurs d'un beau bleu. Son nom vient du latin et signifie "rosée de mer". Il parfume d'ailleurs le fameux miel de Narbonne tant apprécié des Romains.

D'origine méditerranéenne, cet arbrisseau s'est peu à peu répandu vers le nord et aurait été rapporté jusqu'en Angleterre au XIVème siècle par Philippa de Hainault, épouse d'Edouard III.

Le romarin présente de nombreuses vertus médicinales

Antiseptique pulmonaire, il est efficace contre le rhume, l'asthme, les bronchites chroniques et la grippe. C'est un bon stimulant général, cholagogue et cholérétique (en cas d'insuffisance biliaire).
Les provençaux en font généralement une tisane à boire après les repas copieux.

En cuisine, le romarin est l'ami des viandes blanches et volailles

Les recettes avec du romarin sont nombreuses. Il parfume agréablement le veau, la volaille, l'agneau, les fonds et se marie très bien avec le vin, l'huile d'olive, l'ail et le thym.

Avec le thym, la sarriette et l'origan, il constitue le mélange appelé "herbes de Provence" tant apprécié des amateurs de grillades. Préférez-le séché, frais il garde une certaine amertume.

En Europe du nord on le retrouve dans la chair à saucisse. Il peut aromatiser aussi le lait servant à confectionner puddings et flans.