1. Accueil>
  2. Culture>
  3. Bibliothèque

Chroniques culinaires et caustiques

d'un cuisinier américain au fin fond de la France

Randall Price - éditions de la Martinière

Chroniques culinaires et caustiques

Chroniques culinaires et caustiques - pain, cuisine française, cuisine américaine

La suite après cette publicité

Auteurs

Randall Price naît et grandit à Middletown, dans l’Ohio. Après des études de littérature anglaise, il devient chef. Grâce à un concours gastronomique, il gagne un voyage pour l’école de Cuisine La Varenne à Paris. Il en sort lauréat du Grand Diplôme. Il a été chef pour des ambassadeurs à Paris et à Budapest. Il a présenté l’émission « Europe’s Classic Inns » sur The Travel Channel.

Synopsis et extraits

Note de l'éditeur :

Quand Randall Price, chef particulier venu de l’Ohio, grimpe à bord du train le menant pour la première fois vers l’Auvergne, il est loin d’imaginer ce que lui réserve le Château de Z..., la demeure de la plus ancienne famille de France, qui vient de fêter ses 1000 ans. L’aventure qu’il vivra auprès du comte et de la comtesse de ... ne sera pas seulement culinaire. C'est également un voyage au travers les siècles, les styles et les genres. Une porte s'ouvre sur la vie et les moeurs de la vieille France, si "exotiques" pour un Américain. Derrière ces portes, surgissent princesses, sorcières, monarques déchus, chefs d’état respectés, familles anciennes, artistes modernes, templiers, squelettes emmurés, donjons sinistres chats et chauves-souris... Un livre d'une extraordinaire drôlerie.

Extrait :Dans la petite tour, je pouvais descendre de ma chambre à la cuisine en empruntant un escalier circulaire et en passant par un hall sombre et austère qui servait de remise. Deux congélateurs-bahuts ronronnaient à côté d'une pièce qui faisait office de réserve. Ma chambre se trouvait deux étages plus haut, à côté de l'escalier. Je commençais à regretter d'avoir monté les sacs de livres et d'ustensiles de cuisine. Je décidais de les laisser là. Avant d'aller voir ma chambre, je voulais faire connaissance avec la cuisine.
Avec ses murs de deux mètres d'épaisseur et son plafond voûté, elle avait, dans une autre vie, accueilli les chevaliers qui y festoyaient ou se défendaient contre les envahisseurs armés de béliers, voire contre les dragons. Les cuisiniers pouvaient faire rôtir des animaux entiers dans la cheminée géante en comptant sur un pauvre apprenti chargé de tourner la manivelle pour que la viande fût parfaitement cuite. Des jeunes femmes plantureuses au décolleté généreux apportait des cruches d'hydromel et de bière à des mâles vêtus de côtes de mailles. Mon oeil fut attiré par une excroissance dans un coin sombre : un vrai four d'époque pour cuire le pain au feu de bois...

La rencontre avec la cuisine du château de Z... fut un véritable coup de foudre. Je fus frappé par l'espace qu'elle m'offrait. C'était un paradis pour un cuisinier qui avait trop longtemps été confiné dans des cuisines parisiennes et des offices de péniches. J'aime travailler dans un endroit parfaitement à ma mesure, et c'était le cas. Je m'y sentais comme un poisson dans son bocal - ou, même, un requin dans l'océan. Munie de doubles portes fortifiées qui montaient jusqu'au plafond, elle baignait dans une lumière naturelle grâce à ses portes de verre et à une grande fenêtre en hauteur. Un courant d'air agréable me laissait penser que, pour une fois, je n'allais pas travailler dans une étuve. Un rêve. Je ne pouvais plus supporter les cuisines aveugles. Sur les côtés, des portes menaient à des endroits mystérieux dont il me faudrait découvrir les secrets. Où étaient les pièces à vivre ? Et la salle à manger ? Peut-être y en avait-il plusieurs ? Et le salon ? J'espérais qu'on allait me donner un plan détaillé pour ne pas me perdre.
Mais, pour l'instant, il n'était pas question de visiter.
Nous étions le week end du 14 juillet, et j'avais trente-cinq invités voraces et deux beautés affamées à nourrir en quelques heures.

Notre avis

Achetez ce livre sur Amazon.fr : Chroniques culinaires et caustiques d'un cuisinier américain au fin fond de la France

Pas de bon chef sans bons couteaux !

Les bons couteaux sont aux chefs ce que les sabres laser sont aux Jedis... indispensables !

Couteaux

Voir aussi

Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle
bibliothèque
Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle

De Fabrice Nicolino, aux éditions Les échappés.

Éloges de la cuisine française
bibliothèque
Éloges de la cuisine française

600 recettes prestigieuses de Edouard Nignon aux éditions Menufretin

Le goût d'Emma
bibliothèque
Le goût d'Emma

Un livre de Kan Takahama, Emmanuelle Maisonneuve et Julia Pavlowitch aux éditions Les Arènes BD.

Désosser une canette par le dos - Partie 2
technique
Désosser une canette par le dos - Partie 2

Technique nécessaire à la réalisation des galantines.

Potage cultivateur
technique
Potage cultivateur

Un exemple de potage taillé.

Lapin à la moutarde
technique
Lapin à la moutarde

Lapin sauté en sauce à la moutarde ancienne.

Feuilletés d'escargots
technique
Feuilletés d'escargots

Bouchées apéritives

La suite après cette publicité

ChefSimon.com 2021. Tous droits réservés. v3.5.4