1. Accueil>
  2. Apprendre la cuisine>
  3. Techniques de cuisine>
  4. Techniques appliquées aux poissons et fruits de mer

Techniques appliquées aux poissons et fruits de mer

Techniques appliquées aux poissons et fruits de mer

Techniques appliquées aux poissons et fruits de mer

L'extraordinaire popularité du poisson

Le poisson jouit d’une côte de popularité extraordinaire ! Pensez vous… sauvage, libre et infini, écolo et excellent pour la santé… le poisson c’est bon pour tout le monde. Oui mais voilà... c'est faux ! Le poisson c’est très cher et la pêche intensive n'en fait plus une ressource illimitée ! Mais qu’à cela ne tienne, l’élevage est le principal fournisseur de poisson et ce, à grand renfort de farines animales, de colorants, d’arômes et de pesticides.

Côté santé, le poisson on le sait n'apporte que du bon, en revanche on oublie souvent de signaler que les poissons fixent dans leurs chairs les métaux lourds, hydrocarbures, plastiques et autres poisons déversés dans les mers par les bateaux, les égouts de nos villes, de nos usines pharmaceutiques, nucléaires, chimiques, industrielles de tous poils... Mais entre deux maux choisissez le moindre.

Techniques de base pour cuisiner les poissons et les fruits de mer

Techniques appliquées à la préparation des poissons
Techniques appliquées à la préparation des poissons

Écailler, enlever la peau, lever des filets... pour préparer bar, loup, sole, turbot, saumon, lotte, truite...

Techniques appliquées à la cuisson des poissons
Techniques appliquées à la cuisson des poissons

Pocher, griller, sauter, cuire sous la salamandre, les différents modes de cuisson des poissons.

Techniques appliquées à la préparation des fruits de mer
Techniques appliquées à la préparation des fruits de mer

Préparations et cuissons des homards, saint-jacques, langoustes, huîtres, moules, coques, etc.

Le poisson, un produit magique

Le poisson reste un produit magique à travailler si on sait le choisir en fonction de ses critères de fraîcheur. Si toutefois on s’obstine à le cuisiner et à en consommer, essayez de le garder rosé à l’arête, ce qui confère un savoir faire que l’on peut acquérir avec un peu d’entraînement.

Rapide à travailler le poisson ne s’encombre pas d’une cuisine spécieuse et alambiquée, point besoin d’alchimie tarabiscotée pour atteindre l’extase. Peu gourmand en énergie le poisson ne demande pas une cuisson prolongée, intensive ou agressive.

Pas de bon chef sans bon couteau !

Les lames japonaises à votre service.

Couteau Santoku Kasumi
Un article ajouté le 19/05/22  - Mis à jour le 30/09/22 .

Voir aussi

La pince de chef
La pince de chef

La pince de chef, l'outil ultime, le prolongement de la main du cuisinier !

Le couteau de chef
Le couteau de chef

Les couteaux de chef dont je me sers au quotidien Santoku Kasumi et Kotai Kiritsuke

Le couperet chinois et japonais
Le couperet chinois et japonais

Un couteau parfaitement équilibré pour couper avec précision et facilité.

Quels vins boire avec le poisson ?
Quels vins boire avec le poisson ?

Les vins blancs ou rosés restent les meilleurs amis des recettes océanes.

Lever des filets de turbot
Lever des filets de turbot

En limitant la perte de chair du poisson.

Filets de sole Dieppoise
Filets de sole Dieppoise

Pocher à court mouillement.

Médaillons de langouste sautés au beurre moussant
Médaillons de langouste sautés au beurre moussant

Avec une langouste tropicale surgelée

ChefSimon.com 2022. Tous droits réservés. v3.9.2