Comment choisir ses couteaux de cuisine ?

Couteau d’office, tranchelard, filet de sole... ustensiles indispensables en cuisine, les couteaux doivent être choisis avec soin. Voici les conseils du Chef Simon pour vous guider dans vos achats.

Comment choisir ses couteaux de cuisine ?
Comment choisir ses couteaux de cuisine ? - viande, légumes, poisson, chef

De combien de couteaux ai-je besoin pour cuisiner ?

Par passion on est souvent tentés de s’équiper de tout le nécessaire et plus encore dans la gamme de qualité supérieure.
 C’est une fausse bonne idée.
 Comme dans une boîte de chocolat, certains parfums ne plaisent pas, pour les couteaux c’est pareil.

Le nombre importe peu. 
Il y a des couteaux qui sont pluri fonctionnels.

Par exemple le couteau d’office s’il est de qualité peut servir aussi de désosseur adapté aux petites volailles ou à émincer de petits légumes avec précision champignons par exemple, ciseler des échalotes.

Le trancheur ou tranchelard, lui, peut servir à escaloper, tailler des légumes, lever les filets de gros poissons, découper de la viande et également d’éminceur.

Curieusement l’éminceur traditionnel n’a plus sa place dans ma cuisine, trop rigide, trop lourd, trop grossier, je lui préfère le Santoku de Kasumi, plus maniable, léger et précis. 

Bien sûr le nombre est correspondant aux techniques que vous mettrez en oeuvre. Personnellement je m’en tiens à ces couteaux de base, je n’ai pas besoin d’autres couteaux.
 Ils sont polyvalents et de bonne constitution.

Quels sont les critères les plus important dans le choix d'un couteau ?

Je possède de nombreux couteaux de différentes gammes, japonais, chinois, allemand, australiens français et dans des gammes de prix frisant parfois l’indécence pour certains et d’autres ridiculement bas.
Ne vous fiez donc pas au prix, même si parfois il est justifié par un bel environnement marketing sur l’origine ancestrale ou le savoir faire millénaire.
 Rappelez vous qu’un couteau c’est juste une lame d’acier, le mieux c'est de pouvoir tester.

Assurez vous d’une bonne solidité et d’une capacité à résister à la corrosion. J’ai des couteaux de grande marque qui rouillent, et d’autres de moindre gamme qui ne souffrent ni du temps, ni des aiguisages répétés.

Pour information, l'acier molybdène vanadium par exemple offre une solidité accrue et une résistance contre la corrosion éprouvée. Bien sûr les spécialistes pourraient tergiverser et préférer les lames plus riches en carbone ou multicouches comme les lames damassées des plus grands couteliers japonais.

Je vous conseille de le prendre en main, il faut que vous sentiez la symbiose (et je ne ris pas) entre votre main et le manche.
 Qu’il soit en métal, bois ou plastique, rien ne doit vous gêner. Ni trop léger, ni trop lourd.
 Soupesez et jaugez son équilibre.
 Mettez à l’épreuve sa flexibilité en appuyant légèrement le flan sur le plan de travail et vérifiez la mémoire de forme.
 La flexibilité autant que la rigidité témoignent de la qualité du couteau.

Ne vous laissez pas attraper par les parures.
 Vendues sans avoir le choix des modèles par les grandes marques et parfois dans les solderies.
 Ces parures à bas coût sont trop souvent fantaisistes car les manches inadaptés, les lames inadaptées au travail en cuisine et la qualité d’acier déplorable.

 Rien ne vous interdit de craquer pour un superbe couteau qui crèverait votre budget, si vous avez un coup de coeur, sinon, passez au dessus de ce snobisme exagéré.
 N'oubliez pas que les aiguisages répétés, les affilages journaliers mettent à mal toutes les lames qui finissent inéluctablement par s’user.

Quelques exemples des couteaux dont je me sers au quotidien

Le couteau d’office Wüsthof 

couteau d’office Wüsthof Solide, maniable avec une bonne prise en main.

Lame forte et bien effilée
.
Supporte bien l’aiguisage et l’effilage sans usure exagérée de la lame
.
Sentiment de sécurité dans l’utilisation.

Bonne tranche et adapté au travail de précision pour ciseler ou émincer. des petites pièces comme les échalotes ou les champignons.

Acheter ce couteau sur Amazon : couteau d’office Wüsthof

Le tranchelard Wüsthof

couteau tranchelard Wüsthof Il remplace l’éminceur encombrant.

Lame longue et solide.

Il est multifonction, parfait pour travailler tant les légumes que pour, par exemple, escaloper un magret de canard ou du poisson.

Bien adapté aux tailles précises grâce à sa lame effilée.

Acheter ce couteau sur Amazon : couteau tranchelard Wüsthof

Le filet de sole Eurolam

Filet de sole Eurolam 
Un filet de sole dont la lame reste rigide, ce qui permet une tranche nette qui ne dérive pas.
Même si l’acier reste flexible et donc fragilise sa forme, le couteau tient bien son rôle.
Impeccable pour lever des filets de petits poissons comme la sole, le rouget, le maquereau ou pour tailler de fines escalopes pour les carpaccio par exemple.
Bien sur il faut le considérer quand même comme un outil fragile pour éviter de le tordre dans la mallette à couteaux.

Acheter ce couteau sur Eurolam : Filet de sole Eurolam



Le couperet chinois Kotai

Hachoir chinois Kotai Découvert à l’origine chez les frères Tang, le couperet chinois a cet avantage d’être multifonctionnel. Ce type de couteau est pratique pour découper viandes, volailles, poissons… hacher, émincer tout type de légumes. Il permet, par une prise en main légèrement en biseau de ne pas se trancher les doigts.


Attention, je ne vous conseille pas de l’utiliser comme une feuille à viande destinée par exemple à couper les os.

Le couperet Kotai possède une lame forgée en acier 440C un acier haut en carbone (0,9%) tout en étant inoxydable grâce une teneur en chrome de 17%.
Les couteaux KOTAI sont dotés d'une pleine soie cachée, pour combiner l'esthétique d'un manche en bois traditionnel avec la solidité et l'équilibre d’une pleine soie. La prise en main est immédiate, le couteau est parfaitement équilibré et ergonomique et fait désormais partie de mes incontournables.

15€ offerts pour les lecteurs de Chef Simon sur le hachoir Kotai et aussi les autres couteaux de la gamme avec le code SIMON15E pour toute commande passée sur Amazon.fr

Acheter ce couteau sur Amazon : Hachoir chinois Kotai

Le Santoku Kasumi

couteau Santoku Kasumi C’est le poids lourd dans la gamme. Le couteau que l’on s’offre ou que l’on offre.
De qualité supérieure, le santoku damassé Kasumi est d’une solidité à toute épreuve. Je passerai sur les qualités de l’acier qui sont indiscutables.

Le santoku tient sa particularité dans sa forme. Large et arrondie et effilée la lame permet une taille précise et rassurante puisqu’elle peut facilement glisser le long des doigts si l’on prend soin de placer la lame légèrement en biseau lors des découpes précises.

L’esprit asiatique est là. Fonctionnel et pluridisciplinaire.

Je l’utilise pour les découpes de légumes, de viandes, autant pour trancher, hacher, escaloper, ciseler, émincer finement un oignon par exemple. Son entretien est délicat puisque la pierre à eau est recommandée. Il faudra apprendre à utiliser la pierre pour effiler de temps en temps sa lame, pour autant l’usure est réduite dans le temps à condition de ne pas écraser le fil ou de s’en servir comme découpoir.

Acheter ce couteau sur Amazon : couteau Santoku Kasumi

L’éplucheur peau fine ou économe pomfix de chez Westmarck

Eplucheur peaux fines Pomfix L’outil obligé. 
Il épluche tout.
 Il est quasi inusable. Avec ses lames dentées et tranchantes il épluche et rase tout avec netteté et sans écraser la pulpe.

De la pomme de terre en passant par la courge, la tomate ou le poivron. Mérite un bon coup de brosse après chaque emploi pour éviter l’encrassage.

Acheter ce couteau sur Amazon : éplucheur peaux fines Pomfix

Pas de bon chef sans bons couteaux !

Les bons couteaux sont aux chefs ce que les sabres laser sont aux Jedis... indispensables !

couteaux couteaux
204.10 € sur amazon.fr

Commander >>

Voir aussi

Comprendre et maîtriser la cuisson basse température pratique
Comprendre et maîtriser la cuisson basse température

Basse température, juste température, cuisson contrôlée, comment s'y retrouver ?

Températures de cuisson à coeur pratique
Températures de cuisson à coeur

Cuisson des viandes de boeuf (rosbeef...), porc, veau et agneau. Avec une sonde ou sans.

Proportions et grammages des légumes pratique
Proportions et grammages des légumes

Proportions moyennes dans le cadre d'un repas complet : entrée - plat - dessert

Les labels alimentaires - Signes officiels de qualité pratique
Les labels alimentaires - Signes officiels de qualité

Bio, AB, STG, IGP, AOP, AOC, label rouge... Tous les labels ne sont pas forcément une garantie de qualité.

Je vous demande de vous désarêter ! recettes
Je vous demande de vous désarêter !

Le poisson... la mer... les vacances !

Que faire avec de la chair à saucisse ? recettes
Que faire avec de la chair à saucisse ?

Elle agrémente de nombreuses recettes et régale toute la famille.

Acras de haddock technique
Acras de haddock

Un classique des acras de poisson fumé.

Ecailler une sole technique
Ecailler une sole

Préparation préliminaire d'un poisson.