Poulet au vin jaune

...et aux morilles ! Technique du poulet sauté en sauce.

Ingrédients  (Convertir les mesures ou températures...)

Recette de poulet au vin jaune pour 8 personnes 1 gros poulet fermier - 300 g d’oignon - 150 g d’échalotes - 60 g de beurre doux - 5 cl d’huile d’arachide - 3 gousses d'ail écrasées - une bouteille de vin Jaune - 1/2 litre de fond blanc bien corsé - 1/2 l de crème fraîche double entière - 400 g de champignons de Paris - 250 g de morilles fraîches ou 50 g de morilles séchées - sel et poivre.

Préparation de la recette

  • Poulet au vin jaune - Etape 1
    1 - Couper le poulet en huit morceaux de taille équivalente.
  • Poulet au vin jaune - Etape 2
    2 - Dans une grande cocotte, chauffer le beurre et l'huile à feu doux jusqu'à ce que le beurre atteigne le stade noisette et raidir les morceaux côté peau sans coloration, saler et poivrer.
  • Poulet au vin jaune - Etape 3
    3 - Débarrasser puis faire suer sans coloration les oignons et les échalotes ciselés finement et ajouter l'ail écrasé.
  • Poulet au vin jaune - Etape 4
    4 - Déglacer avec la moitié du vin jaune.
  • Poulet au vin jaune - Etape 5
    5 - Replacer les morceaux de poulet dans la cocotte.
  • Poulet au vin jaune - Etape 6
    6 - Atteindre à feu doux le point d'ébullition et couvrir avec le fonds blanc de volaille. Cuire pendant 1h30 à couvert et à feu doux.
  • Poulet au vin jaune - Etape 7
    7 - Contrôler la juste cuisson. Débarrasser le poulet.
  • Poulet au vin jaune - Etape 8
    8 - Réduire la cuisson de moitié et verser encore un petit verre de vin jaune pour caractériser la sauce, crémer et laisser réduire à feu doux de moitié. La crème en réduisant apportera une liaison souple et brillante.
  • Poulet au vin jaune - Etape 9
    9 - Pendant ce temps, laver les morilles et les cuire 5 mn dans l'eau frémissante salée et les réserver. Escaloper les champignons de Paris et les cuire à blanc pendant 2 mn (eau-beurre-sel-citron).
  • Poulet au vin jaune - Etape 10
    10 - La sauce est réduite de moitié. Filtrer et passer au chinois étamine en foulant.
  • Poulet au vin jaune - Etape 11
    11 - Replacer les morceaux de coq dans la cocotte et ajouter les champignons de Paris puis les morilles.
  • Poulet au vin jaune - Etape 12
    12 - Ici nous avons remplacé les morilles par des girolles et trompettes de la mort. Reporter à feu doux pour homogénéiser l'ensemble et redonner de la chaleur.

Quelques mots sur cette recette

Vérifier l'état de cuisson des flans de la volaille qui cuisent plus vite que les pilons et le gras de cuisse et enlever ces morceaux s'ils sont cuits avant les autres.

Attention, si vous réalisez cette recette avec un poulet de batterie ou même un poulet Label Rouge, il vous faudra diminuer le temps de cuisson à 45 minutes ainsi que le nombre de convives qui passera de 8 à 4 seulement.

Servir au choix avec un riz pilaf, des tagliatelles fraîches ou des pommes de terre tournées.

Cette recette est identique pour le coq ou le poulet seule la durée de cuisson changera. Il faudra une cuisson plus longue pour le coq. Cette technique peut également être réalisée avec un autre vin ou avec duvermouth Noilly Prat excellent avec la volaille ou le poisson. L'appellation et le goût seront différents mais la technique de cuisson est identique.

Cette recette et d'autres du même sujet dans...
Gare aux morilles !

Gare aux morilles !
Les morilles se cuisinent dans un risotto, une omelette ou à la crème

De retour de chez mon volailler

De retour de chez mon volailler
Coup de filet sur le poulailler !

Des recettes notées vin sur vin !

Des recettes notées vin sur vin !
Le vin parfume de ses saveurs subtiles plats mijotés, bouillons et sauces.

Commentaires

Rejoignez le Club Chef Simon pour commenter : inscription gratuite en quelques instants !
Sgt Romano

Sgt Romano

18 déc. 2016 à 09:35

Bonjour chef!
Peut-on réaliser cette recette avec une poularde de Bresse? Si oui, Quel serait le temps de cuisson?
Peut-on faire ce plat la veille du repas sans risque ? (Dessèchement de la volaille, perte gustative...)
Merci de votre réponse

Bertrand Simon

Bertrand Simon

18 déc. 2016 à 12:54

Bonjour Sgt Romano.
Oui et c'est vraiment lui rendre hommage.
Le temps de cuisson est toujours lié à la qualité de la volaille, et son poids, basez vous sur les indications et si nécessaire recalibrez le temps. En tout etat de cause une cuisson modérée dans l'intensité et cool sera bénéfique.
Vous pouvez le préparer la veille en le laisant au frigo (idealement en s"parant le liquide du solide pour rendre le refroidissement le plus rapide solide) Le lendemain réchauffer la sauce calmement au bain marie et replacez la viande (découpée) et si nécessaire faire le complément en fond de volaille et en crème , si utile.
C'est l'allure de chauffe au réchauffage qui peut tout corrompre, en réchauffant doucement (sans recuire surtout) toutes les qualités sont préservées)
Have a fun !!
bs

Yves L.

Yves L.

11 déc. 2017 à 10:16

Bonjour Chef,
La sauce est totalement liquide, j'ai laissé réduire une demi-heure après le crémage, mais c'est bien insuffisant. Combien de temps environ pour réduire de moitié comme indiqué ? La viande ne va-t-elle pas se raidir à rester longtemps hors de la cuisson ? Merci!

Bertrand Simon

Bertrand Simon

11 déc. 2017 à 11:46

@yves L tout est curieux en cuisine,le rapport matière grasse protéines jouent beaucoup. Pour lier si nécessaire un peu de fécule délayée dans un peu de liquide froid versé dans la sauce frémissante en remuant au fouet vous mettrez au point la liaison comme vous le souhaitez, même si la liaison peut être très discrète. Bonne journée à vous.bs

hurier

hurier

23 déc. 2019 à 12:38

Bonjour chef, quel vin rouge pouvez-vous conseiller avec une poularde au vin jaune et morilles ? Merci beaucoup

Laurent Bazet

Laurent Bazet

23 déc. 2019 à 13:09

Bonjour hurier,

Même région par exemple mais en rouge sera très bien. Arbois ou Côtes du Jura rouge.

Bonnes fêtes !

Jérôme W.

Jérôme W.

06 avr. 2021 à 17:00

Désolé de vous le dire Chef Simon mais que d'erreurs dans cette recette, c'est vraiment de l'à peu près...
On ne mets jamais d'oignon ni d'ail dans le poulet au vin jaune, seulement de l'échalotte. Et on ne fait jamais suer de l'ail dans un corps gras, cela amène de l'amertume. Et encore moins de l'ail non dégermé.
Ensuite les morilles auraient dû être ajoutées après avoir fait suer les échalottes, puis on ajoute le poulet que l'on avait saisi au début en l'ayant bien coloré. Pourquoi dites-vous "sans coloration" à ce sujet ? Au contraire il faut le colorer pour avoir des sucs, aussi bien sur le poulet lui-même qu'au fond de la marmite, ce qui apportera du goût et une jolie couleur caramel à la sauce crémée, qui ne doit pas être blanche comme sur les photos ci-dessus.
Ensuite on ne mouille pas au fond blanc, d'ailleurs quelle ménagère en a-t'elle chez elle, mais au fond de volaille ou beaucoup plus simplement avec des cubes de bouillon de volaille qu'on ajoutera à l'eau que l'on aura ajouté après avoir déglacé une 1ère fois avec du vin jaune juste après avoir très légèrement fait suer les morilles et rajouté le poulet (voir plus haut).
On ne fait pas cuire les morilles à part dans de l'eau frémissante, car tout l'intérêt de la recette est qu'elles apportent leur goût si caractéristique au poulet et à la sauce pendant les 40 à 45mn de temps de cuisson.
La crème ne doit pas être de la "crème fraiche double entière" mais de la crème liquide avec sa matière grasse (c'est important qu'elle ne soit pas à 0 ou 10% de mg), parce qu'elle doit bouillir lorsque l'on fait réduire le fond de cuisson afin de lier la sauce sans utiliser de farine comme on le faisait autrefois. En bouillant, la crème double entière (que l'on appelle aussi crème en pot, par opposition à la crème liquide qui est en petites bouteilles ou en briks) tranche et se sépare et amène de plus une certaine acidité voire parfois une amertume qui est préjudiciable au plat.
Enfin lorsque l'on ajoute du vin jaune pour la seconde fois, il faut le faire toute à la fin juste avant d'envoyer le plat sur table. La sauce crème et morilles doit alors déjà être bien réduite et onctueuse et le vin ne doit surtout pas être recuit sous peine de perdre son bon goût de noix et curry.
Un dernier conseil, si l'on utilise des morilles déshydratées il faut absolument garder l'eau de trempage et l'utiliser pour mouiller son plat après avoir déglacé une 1ère fois au vin jaune. Cela remplace l'eau et aura bien meilleur goût pour le résultat final.

Bertrand Simon

Bertrand Simon

06 avr. 2021 à 18:48

@Jerome W

Pour commencer je dis:

Bonjour !
Je vous remercie chaleureusement pour votre prise de parole, c'est intéressant, mais en cuisine aussi il faut faire preuve d'écoute. et d'ouverture d'esprit ;)
Votre manière de faire est toute aussi honorable que d'autres, et votre expression est une pierre supplémentaire au monument séculaire du "Poulet Au Vin Jaune" et aux nombreuses confréries qui lui vouent un culte régulier et respectable.
Quels efforts déployés pour somme toute quelques broutilles. J'ai appris cette méthode (recette) au coeur même du Jura à la frontière franco-Suisse où j'ai suivi mon stage d'étudiant en hôtellerie (en 1977..) par des francs-comtois de souche !

Des recettes il y en a pléthore, celle ci en est une, la votre une autre...
Des recettes classiques sont souvent bousculées et c'est souvent un bien, et ces mêmes classiques ouvrent la voie à de nouvelles directions évolutives. La (Ma) cuisine n'est ni une science et encore moins un sanctuaire archéologique...
Des poncifs en cuisine il y en a , il y en a eu trop aussi ,et vous en exprimez beaucoup !

La cuisine est en perpétuelle évolution, et quand je cuisine je ne récite pas un catéchisme, et les "on doit" ne dominent pas mon discours, c'est juste ma façon de faire et de partager ma partition parce que j'estime que le résultat est bien.
Bien et toujours perfectible ! Je suis mon premier détracteur !

Alors, oui :
-Je ne singe pas à la farine, ni ne lie au roux ou encore moins à la fécule
-Je réhydrate et jette l'eau (poussière) des champignons déshydratés.
-Je raidis la volaille plutôt que rissoler pour garder le goût délicat de la morille et du vin jaune.
-J'attendris aussi les morilles réhydratées pour qu'elles ne cuisent pas deux heures dans la sauce et je blanchis les morilles pour les ajouter en fin de cuisson que les arômes ne se détériorent pas par une cuisson prolongée.

-Ail, oignon, échalotes ...oui ...mais où est le problème ?.
-La crème double perd de son acidité en cuisant, et ne contient pas d'additifs, est plus riche en matière grasse.
-Je cuisine en effet avec du fond blanc maison (réalisé avec les abattis de la volaille), alors qu'employer des cubes d'arômes Maggi chers à Escoffier lui même, suffit à ruiner la composition aromatique, car je sais de quoi est composé mon fond blanc et j'ignore la composition du bouillon industriel et donc, je ne suis pas tributaire de l'industriel pour cuisiner.

Voilà, Chef, j'espère que mes réponses sauront vous rassurer.

Portez vous bien.

bs

Accord musical

 musique

On écoute Hey Joe de Jimmy Hendrix de l’album culte « Are you experienced ? ».

Le prolongement de la main du cuisinier !

Elle soulève, prélève, dépose, retourne les aliments en toute hygiène et sécurité.

pince de chef Triangle 35 cm

pince de chef Triangle 35 cm
15.00 € sur amazon.fr
Commander >>

Voir aussi

Beurre blanc au Noilly technique
Beurre blanc au Noilly

Un beurre blanc crémé appelé parfois beurre nantais.

Farcir et brider un chapon technique
Farcir et brider un chapon

Eliminer l'os du brechet.

Gésiers de volaille confits technique
Gésiers de volaille confits

Comment confire des gésiers à la graisse d'oie ?

Cailles farcies au foie gras video
Cailles farcies au foie gras

Avec sa chair fine et délicate, la caille farcie est un plat idéal pour les fêtes.

Blanquette de poulet technique
Blanquette de poulet

Une recette simple et savoureuse de cuisine familiale.

Quel vin boire avec les volailles de noël ? Accords vins
Quel vin boire avec les volailles de noël ?

Dinde, chapon ou poularde seront sur vos tables de réveillons ? On vous aide à choisir le vin idéal pour les accompagner.

Bonheur suprême recettes
Bonheur suprême

Qu'il soit de volaille, de poisson ou d'agrume, on aime le suprême.

Le prolongement de la main du cuisinier !

Elle soulève, prélève, dépose, retourne les aliments en toute hygiène et sécurité.

pince de chef Triangle 35 cm

pince de chef Triangle 35 cm
15.00 € sur amazon.fr
Commander >>