Les Gourmands disent

Les Gourmands disent

521 recettes - 1 abonnement - 7 abonnés. Réside à France - Inscrit(e) depuis le 21 septembre 2015.

Encore un blog direz vous? On espère seulement qu’il nous ressemble un peu. Bonne découverte. Avec gourmandise, Caroline & Vincent (C&V).

Recettes de Les Gourmands disent

Poire et roquefort.
Poire et roquefort.

[Essai de forme...] 🍐 Nous trouvons quelques bons côtés à entrer dans l’automne. Chaque saison a ses charmes et, ses produits. Notre « fruitier » nous régale tout au long de l’année avec ses produits de saison. C’est la saison des poires…des poires William. Celles-ci sont délicieuses. Cueillies à maturité. Après en avoir croqué quelques unes, nous avons ressorti notre recette anti dilemme. En attendant, notre nouvelle version, voici quelques détails sur celle-ci ! Nous avons fait torréfier un mélange de noix et d’épices pour une meilleure expression des épices et, cela permet aussi de débarrasser les noix de leur petite peau souvent un peu amère. Nous avons procédé à quelques essais de formes. La recette n’est pas aboutie mais le rapport poire et roquefort est toujours un délice! Evolution de recette à suivre…

Dos de saumon. Sauce soja. Poêlée de courgettes.
Dos de saumon. sauce soja. poêlée de courgettes.

[C'est poisson...] 🐟 Entre tradition [héritage chrétien] et raison [le PNNS* recommande de consommer au moins 2 fois du poisson par semaine], nous vous proposons une suggestion autour du poisson. Si, nous consommons assez régulièrement du poisson, nous cuisinons finalement que très rarement du saumon. C’est pourtant un poisson riche en Oméga 3 et 6… Pour notre recette, nous avons préparé une sauce à base de soja. Nous avons fait cuire notre saumon au four [à l’unilatéral]. Nous avons profité de dernières petites courgettes que nous avons simplement poêlées. Au moment du dressage, nous avons rajouté quelques tiges d’oignons cébettes.

Côte de bœuf. Champignons de Paris.
Côte de bœuf. champignons de paris.

[Comme il faut...] 🐂 La cuisine commence par le choix méticuleux des ingrédients. On prend soin de choisir un produit de saison, local, avec une origine connue [si possible] et, d’un bel aspect. Il est dommage que tous ces efforts soient réduits à néant par manque d’attention, par empressement,… Certaines techniques peuvent être plus délicates à maitriser que d’autres. La cuisson n’est pas l’une des moindres. La mise à température Que la viande soit blanche, rouge, elle n’aime pas les chocs thermiques trop importants. Avant de saisir un aliment, on prend soin de le laisser au moins 20 à 30 minutes à température. La chaleur diffusera plus uniformément et, la cuisson sera plus équilibrée. L’assaisonnement Faut-il saler la viande avant de la cuire? Doit-on poivrer pendant la cuisson ou bien en fin de cuisson? Ces questions divisent. Lors d’une cuisson à haute température, en dehors des viandes que l’on fera mariner [en somme, on souhaite que des aromates pénètrent la chair avant cuisson], nous préférons saler juste avant cuisson. Le sel va alors se mélanger aux sucs, vous obtiendrez alors une viande juteuse. La cuisson entraîne la formation d’une « croûte » en surface qui empêche au sel de pénétrer le coeur de la viande. Question poivre, mais c’est aussi valable pour toutes sortes d’épices, nous préférons attendre la fin de cuisson [voire le dressage]. De trop fortes températures risquent de brûler les épices et, de réduire les qualités gustatives comme le piquant, les arômes,… Faîtes ce je dis, pas ce que je fais… En parcourant quelques livres de cuisine [cela nous arrive, c’est une source d’inspiration et d’apprentissage], nous avons retenu une recette de viande grillée au barbecue. Dans celle-ci, on commence la cuisson à feu vif pendant quelques minutes [3 minutes]. On sale abondamment avant de rependre la cuisson. On poivre alors avant de terminer la cuisson [2 minutes]. Le repos… La tentation est grande de déguster aussitôt le morceau de viande grillé. Trop peur que le morceau ne refroidisse. Erreur, il est préférable patienter quelques minutes en couvrant la viande avec une assiette [par exemple] pour obtenir une viande plus moelleuse. On rappelle qu’une côte de boeuf se déguste plutôt saignante voire bleue… Nous avons accompagné notre viande ainsi grillée de quelques gros champignons de Paris simplement poêlés et, relevés d’une ou 2 pincées de piment.

Risotto aux chanterelles grises et langoustines.
Risotto aux chanterelles grises et langoustines.

[Automnez-moi!] 🍁 Voici un plat qui flaire bon l’automne. Nous n’avons pas pu résister aux quelques champignons qui restaient sur un petit étal de notre marché hebdomadaire: des chanterelles grises… Je ne sais pas vous, mais de notre côté , côté cueillette 🙃 , c’est plutôt panier vide! Nous en serions à implorer les Dieux de la pluie… Même si l’automne n’est pas forcément la saison que l’on préfère, nous avons choisi de vous proposer un plat plutôt de saison. Après tout, mettre un peu de saison dans notre assiette donnera peut-être quelques idées à Carpo déesse de l’automne… Carpo Diem…Carpe Diem après tout! Nous avons choisi d’associer nos champignons à de jolies langoustines dans un risotto.

Brousse de brebis. Tomates cerises au vinaigre.
Brousse de brebis. tomates cerises au vinaigre.

[Sursis...] 🐏 Histoire de balayer le lourd dilemme « fromage ou dessert », nous préférons consommer le fromage en début de repas. Ce dernier tient une part [trop?] importante dans notre liste de course. Une semaine un peu compliquée et, pas le temps de passer chez notre fromager pour remplir notre plateau. Nous avions en réserve un dernier fromage: une brousse de lait brebis, nous avons improvisé une petite entrée. Nous avions préparé il y a quelques semaines de petites tomates au vinaigre. Nous avons joué avec quelques aromates et,…le tour était joué.

Galettes de chou-fleur aux fines herbes et pavé de truite au four
Galettes de chou-fleur aux fines herbes et pavé de truite au four

Le chou-fleur est aussi bon cru que cuit. Nous avons l’habitude de le cuisiner en crème, velouté ou encore en gratin. Au moment de l’apéritif, on le croque aussi cru avec une sauce crémeuse aux herbes. Il apporte aussi un peu de croquant à nos salades. Pour cette recette, nous avions envie de le cuisiner autrement en galettes.

2 coups de coeur
Panna cotta au vin rouge épicé. Figues fraîches.
Panna cotta au vin rouge épicé. figues fraîches.

[On remet le couvert...] 🍷 Dans notre précédente recette, autour de la panna cotta et de la figue, nous avions redonné un intérêt gourmand à un vin épicé qui ne valait pas la peine d’être cité tel quel. Nous avons voulu reproduire notre recette en prenant cette fois-ci un vin rouge [aussi sans grand intérêt!] et, quelques figues vertes. Ces dernières sont plus charnues et, plus chargées en sucre. Nous donc avons adapté notre quantité de sucre [miel] pour la préparation de notre vin épicé. La cuisine est une histoire d’équilibre. Le « trop » est souvent l’ennemi du bon… Nous avons préparé de nouvelles panna cotta, etc.

Tartines de tomate, mozzarella et figues fraîches.
Tartines de tomate, mozzarella et figues fraîches.

Un gros pain à la mie bien fournie et à la croûte épaisse et craquante, des tomates, de la vraie mozzarella de buflonne et quelques figues vertes à la chair d’un joli rouge pourpre et, au goût délicieusement sucré, voilà de quoi réaliser de délicieuses tartines !

Panna Cotta, figues rôties et vin épicé.
Panna cotta, figues rôties et vin épicé.

[Tout n'est que gourmandise...] 🍂 Le choix d’un vin en cuisine a son importance. Il arrive parfois, lorsque nous n’avons pas eu la main heureuse, de réserver les bouteilles décevantes pour la réalisation de recettes. Nous avons connu une série malheureuse au milieu de laquelle on trouve un vin blanc épicé. Avec l’arrivée des premières figues, nous avons multiplié les dégustations et, les essais de recettes. Pour cette suggestion, nous avons fait pocher nos figues [violettes] dans ce vin épicé. Nous avons préparé quelques panna cotta en reprenant notre recette autour de la mûre. À chaque panna cotta, sa saison. Nous avons pris soin de bien doser notre poudre d’agar-agar de manière à pouvoir démouler nos panna cotta. Nous avons aussi choisi de ne pas les sucrer comme nous les accompagnions d’un sirop. Histoire d’équilibre…

Tomate mozzarella et figues fraîche.
Tomate mozzarella et figues fraîche.

[Entre 2...] 🍅 Avec l’arrivée de l’automne, on se prépare à laisser de côté tomates et mozzarella qui nous ont régalés au plus fort de l’été. La figue est un des fruits qui marque l’arrivée de l’automne. On la trouve sur l’étal des marchés à partir de la fin août ou début septembre. Sa saison est si courte qu’il faut en profiter. Si, nous aimons la croquer telle quelle. Nous aimons aussi l’incorporer à nos plats. Avec cette suggestion, nous avons chosisi de l’associer à une mozzarella au lait de bufflonne et, à une tomate. Les dernières tomates sont gorgées de saveurs, de soleil. Pour apporter une pointe d’acidité, nous avons choisi un vinaigre blanc de Banyuls.

Clafoutis aux tomates cerise.
Clafoutis aux tomates cerise.

[Approche...] 🍅 Nous avons sous le coude un tas de recettes que nous nous sommes promis d’essayer dès que les températures seraient plus fraîches. Le clafoutis fait partie de celles-ci. Mais, pour le clafoutis, nous pouvons vous avouer que ce n’est pas la seule raison. C’était un plat fétiche qui, chez moi, nous accompagnait une bonne partie de l’été. Il est de ces plats, presque sacrés, que l’on s’interdirait de toucher. Trop peur de les rater ou, peut-être aussi la peur d’être obligé de comparer. En choisissant une version salée, avec des tomates cerise, nous évitons ainsi la comparaison. Pour notre recette, nous avons fait poêler nos tomates cerise pour les confire un peu. En règle générale, on gagne à cuire individuellement les différents légumes dans une recette. On préserve ainsi leur saveur individuelle. Il n’y a pas de raison que cela ne se vérifie pas avec les fruits! On se rappellera lorsque nous testerons enfin une version sucrée…

Tomates cerise au vinaigre.
Tomates cerise au vinaigre.

[Pickles'mania] 🥫 C’est à se demander pourquoi nous n’y avions pas pensé plus tôt ! Nous sommes de gros consommateurs de tomates tout au long de l’année. Nous les adorons fraîches et crues en salade, à picorer au moment de l’apéritif. Nous réalisons aussi de délicieux coulis [ou base de sauce] que l’on aromatise suivant l’humeur du jour. Que l’on entasse dans notre congélateur pour nous permettre de réaliser pizza, plat d’encornets ou encore de pâtes. La saison des tomates touchant à sa fin, nous avons eu du mal à trouver ce que nous voulions. Nous avons sauvé in extremis une petite barquette. Presque « chipée » sous les yeux de notre voisin d’étal, après tout, la cuisine est une affaire sérieuse 🙂 …

← Précédent 1 3 4 5 6 7 8 9 43 44

En ce moment

Les veloutés, ces soupes onctueuses
Les veloutés, ces soupes onctueuses
Un plat tout doux pour l'automne et l'hiver.
J'ai envie de pâte à choux !
J'ai envie de pâte à choux !
Choux, éclairs, religieuses, saint-honoré, chouquettes, les idées ne vont plus vous manquer.
Des épinards et ça repart !
Des épinards et ça repart !
Cru en salade ou cuit dans une quiche, l'épinard se prête à toutes vos envies
Que mijotez vous ?
Que mijotez vous ?
Un petit coup de frais à l'horizon... vite, mijotons !